Morucci Europe Blog

Tout à coup l’Europe semble avoir disparu des médias. Rien plus un mot. Nada. L’Europe, l’Union européenne n’existent plus. On n’en parle plus. Les candidats aux élections européennes éludent la question comme si finalement la dimension supranationale était absente du débat pourtant essentiel. Parfois avons nous droit à une allusion pour critiquer ce que l’Europe à pu faire et parfois bien discrètement d’autres candidats rappellent l’utilité de cette union européenne.

Mais rien en ce qui concerne l’avenir, la transformation des crises internationales en changements profonds. Peu de choses sur l’économie commune et les besoins de relance de la croissance. 3 candidats s’appuient sur la stratégie Europe 2020 mais sans jamais le dire ou y faire une quelconque référence. Et pourtant cela fait deux ans que c’est en place. A 11 jours de l’élection nous ne savons rien de la manière dont les futurs dirigeants de la France gèreront le devenir de l’Union européenne. Au mieux l’affirmation d’être des Européens convaincus ne peut nous convaincre.

Quid du projet fédéral dont les dirigeants nous abreuvaient il y a encore peu de temps ? Quid aussi des résultats des moyens mis en place pour sauvegarder l’euro et qui semble porter ses fruits puisque même l’agence de notation S&P annonce pour l’Europe la sortie de la récession pour 2014 ?

Si ce succès est là pourquoi ne pas en parler en tant qu’européen ? pourquoi les principaux candidats restent ils sur des annonces de modification de traités alors que l’on sait qu’un traité n’est pas figé et qu’il est appelé à être remplace par un autre au fur et à mesure des changements sociétaux et de leur évolution.

A 10 jours du premier tour de l’élection présidentielle nous ne savons pas grand-chose sur les questions essentielles.

Les programmes sont tellement succincts qu’ils informent sur ce qui s’est passé et non pas sur les directions à prendre. Les choix essentiels qui font vibrer ne sont pas au rendez vous.

Mais l’Europe ce n’est pas que l’euro, la finance et l’économie. C’est aussi un mouvement psychosociologique, un tissu de cultures et de relations internationales. C’est une aspiration à vivre mieux sur cette planète, dans la paix, dans l’harmonie, dans l’échange des cultures et des communications.

L’Europe c’est aussi des valeurs auxquelles nous sommes tous attachés. Démocratie, justice, citoyenneté, solidarité en sont les mots clés. Qu’attendent ceux qui prétendent nous gouverner pour mettre ces mots en avant et les traduire en propositions concrètes ? Car sans vouloir faire plaisir à tout le monde, à dire oui à tous, il est maintenant temps de donner feuille de route car, à force de se planquer derrière les pseudo propositions, la France risque de battre son record d’abstention et attendant le deuxième tour et deux qui en auraient un peu à nous vendre.

L’évêque de Quimper et Léon rappelait l’autre jour aux Chrétiens de son diocèse de faire leur choix à la lecture de l’Evangile. Avant cela invitons donc les candidats à faire leur proposition à la lecture de textes éclairants.

Emmanuel Morucci

Conférencier de l’Union européenne – Team Europe.

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print