Morucci Europe Blog

 

7008_1Le Président de la Commission européenne a été ce mercredi matin alarmiste quant à l’avenir de l’Europe. Il est revenu sur la crise Schengen occasionnée par l’arrivée massive de migrants dans l’Union européenne et particulièrement en Grèce. Selon lui, si les États membres continuent de fermer leurs frontières intérieures, il en est fini de l’euro dans les deux mois qui viennent. Le propos est fort et ne laisse que peu de manoeuvre à la Commission européenne et aux différents gouvernements. Il rappelle implicitement que ce sont eux qui font la politique européenne et donc qui font ou referont l’Union européenne.

Il faut bien reconnaître que si l’UE vit une crise majeure depuis sa création elle n’en est pas moins à la croisée des chemins. Il va lui falloir choisir une voie : celle de l’approfondissement ou celle, que j’appelle la superficialisation, c’est-à-dire une Europe capable d’échanges économiques ou culturels mais sans dimension citoyenne et sans projet commun.

En effet, ou bien la libre circulation des personnes comme des marchandises reste une réalité, ou bien le système de fermeture des frontières empêche la réalisation de l’Union européenne, de son approfondissement et de sa continuité.

Et puis il y a des sonnettes d’alarme : la Hongrie, la Pologne. Ce dernier pays est mis sur la sellette non seulement par la Commission européenne mais aussi par le Parlement européen. Même le Président du Conseil européen Donald Trusk est monté au créneau. Il a rappelé la responsabilité que son pays d’origine a dans le projet européen. Le fait que la Pologne mette en péril des libertés fondamentales, liées à la justice et à l’indépendance des médias et donc à la démocratie, est contraire aux termes des traités européens. C’est même, à mon sens, une cause de non participation aux débats européens et à terme au choix ou non de rester dans l’Union européenne. Un message identique avait en son temps été adressé à la Hongrie qui affirmait ses penchants ultra conservateurs.

La question est simple : ces pays se sentent-ils bien, se sentent-ils à l’aise au sein de l’UE et veulent-ils y rester ?

C’est aussi le cas du Royaume-uni. Le pays semble vouloir quitter l’Union européenne mais rester toutefois dans le giron européen. Les exigences du Premier ministre Cameron sont inacceptables pour le projet européen. En effet, les Britanniques accepteraient de rester membres à la condition qu’un des principes centraux de la construction européenne soit retiré. Je cite le texte écrit d’ailleurs par les fondateurs de l’UE dont principalement par Robert Schuman : “Faire de l’Europe une union sans cesse plus étroite et solidaire”. C’est un peu comme si on demandait aux Américains de retirer le premier amendement de leur constitution.

Alors, non ! on ne peut pas faire une Europe comme on construit la carte d’une brasserie de centre ville. Chacun ne peut mettre dans l’UE ce qu’il entend en tirer. Pas plus en bafouant des valeurs fondamentales qu’en transformant l’esprit qui préside à cette construction singulière et originale.

Alors ma proposition est simple : l’Europe doit s’organiser autour d’une intégration économique et d’une intégration politique et sociale. Certains pays veulent les deux et d’autres vont se satisfaire d’une simple dimension de libre échange économique. Élargissons l’EEE – espace économique européen – aux pays comme le Royaume-uni, et lançons parallèlement le projet d’Europe unie et fédérale pour les pays, moins nombreux, qui souhaitent aller plus loin et partager ainsi une souveraineté plus étendue.

Emmanuel Morucci

Chronique RCF 21/1/2016

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn3
Author :
Print

Comments

  1. HOW I GOT MY LOAN FROM THIS GREAT COMPANY

    Hello my dear people, I am Anita Frank, currently living in New Jersey City, USA. I am a widow at the moment with three kids and i was stuck in a financial situation and i needed to refinance and pay my bills. I tried seeking loans from various loan firms both private and corporate but never with success, and most banks declined my credit ,do not fall prey to those hoodlums at there that call them self money lender they are all scam , all they want is your money and you well not hear from them again they have done it to me twice before I met Mr. Wilson Edwards the most interesting part of it is that my loan was transfer to me within 74hours so I will advise you to contact Mr. Edwards if you are interested in getting loan and you are sure you can pay him back on time you can contact him via email……… (wilsonedwardsloancompany@gmail.com) No credit check, no co signer with just 2% interest rate and better repayment plans and schedule if you must contact any firm with reference to securing a loan without collateral then contact Mr. Wilson Edwards today for your loan
    They offer all kind of categories of loan they
    Short term loan (5_10years)
    Long term loan (20_40)
    Media term loan (10_20)
    They offer loan like
    Home loan…………., Business loan…….. Debt loan…….
    Student loan………., Business start up loan
    Business loan……., Company loan………….. etc
    Email………. (wilsonedwardsloancompany@gmail.com )
    When it comes to financial crisis and loan then Wilson Edwards loan financial is the place to go please just tell him I Mrs. Anita Frank direct you Good Luck…………………..

Leave a Reply